Loading...
Rénovation énergétiqueSolaire

Les systèmes du solaire thermique

Contrôle chauffe-eau

Selon les précisions d’AB Services, expert en énergie renouvelable, quand vous avez un chauffe-eau et que vous voulez installer une solution solaire thermique, il y a quelques conditions à respecter. Bien souvent, le chauffe-eau que vous avez déjà à disposition est dimensionné pour une chaudière, donc il sera trop petit parce qu’il n’y a pas cette faculté d’accumulation d’énergie et il lui manquera quelques accessoires techniques indispensables. Ce que les installateurs font, c’est qu’ils démontent le chauffe-eau existant et remettent un chauffe-eau appelé « ballon solaire » et qui sera compatible avec l’installation solaire et l’installation de chauffage.

Remplacement d’un chauffe-eau

La question qui est souvent posée, c’est que si on remplace un chauffe-eau, il y aura un problème avec la régulation du chauffage. Donc les poseurs vont s’occuper aussi de la régulation de la chaudière pour qu’elle soit compatible avec l‘installation solaire, pour ne pas avoir une chaudière qui fonctionne pendant que le soleil est présent. Les techniciens s’occupent de ces interactions pour faire en sorte que le système fonctionne dans les meilleures conditions.

Pour AB Services, si l’on remplace un chauffe-eau et une chaudière avec l’optique de mettre du solaire thermique dans quelques années, il faut donc penser à installer un chauffe-eau compatible solaire. C’est bien souvent ce qui est omis. Il est vrai qu’une installation solaire thermique, en hiver, va quand même fonctionner car pendant l’hiver, la durée d’ensoleillement est beaucoup plus courte. Bien évidemment, pendant l’hiver la durée d’ensoleillement est beaucoup plus courte. Donc on n’aura pas le temps d’accumuler assez d’énergie pour pouvoir se passer de la chaudière.

Ce que les techniciens d’installation vont faire, dans 90 % des cas et selon les régions en France, c’est d’installer un boiler un peu plus grand que le celui que vous aviez avant pour faire l’accumulation et sur ce boiler on vient brancher la chaudière en appoint. Pour vous donner un exemple, en hiver, l’énergie solaire va être produite à peu près à 30 % pour vos besoins d’eau chaude et la chaudière va vous donner les 70 % qui manquent. En été y aura bien assez d’ensoleillement donc les panneaux vont vous donner 100 % de l’énergie nécessaire pour votre eau chaude et la chaudière sera arrêtée bien souvent pendant 5 mois.

Une solution pour l’environnement

Les différents modes de chauffage propre vont se baser sur la problématique des émissions polluantes ou de génération des déchets. Un chauffage propre ne va générer aucun CO2 dans l’atmosphère. Vous allez donc pouvoir réduire le réchauffement climatique. AB Services nous le confirme, vous allez aussi réduire les déchets à enfouir sous terre à devoir traiter dans plus de 10 000 ans. Plus intéressant encore, vous allez éviter les émissions de particules fines ce qui est très nocif pour le corps humain. Si on prend donc l’exemple d’un chauffage propre, le solaire thermique, qui accumule l’énergie solaire pour restituer la chaleur ne génère aucune émission de CO2, aucun déchet et puis aucune particule fine. C’est la même chose avec une pompe à chaleur qui est alimentée par des panneaux photovoltaïques. On aura un bilan carbone qui sera quasi à zéro et sans déchets à la clé.