Loading...
Nouvelles technologies

Conseils pour améliorer la performance d’une pompe à chaleur PAC air-air

Homme installant pompe a chaleur avec ses enfants

La pompe à chaleur air-air est le système de climatisation le plus vendu en France. Ce dispositif est adapté à la fois aux constructions neuves et à la rénovation des habitations, et fonctionne aussi bien pour des surfaces allant d’une seule pièce à l’ensemble d’un bâtiment. C’est un système dit réversible. Son avantage : produire du froid et du chaud. Il fonctionne à l’électricité et sa consommation impacte, bien évidemment la facture énergétique d’un bâtiment, d’où l’intérêt de l’installer selon les normes de qualité en vigueur et de bien choisir les dimensions adaptées. Nous avons demandé à Alpes Energies Nouvelles, spécialiste des énergies renouvelables, de nous conseiller sur la meilleure façon d’optimiser une pompe à chaleur air-air.

Composants et fonctionnement

Le système PAC air-air agit directement sur le bien-être des résidents principalement sur trois plans ; thermique, acoustique et sanitaire. Donc, pour garantir son bon fonctionnement, il est primordial, d’abord de connaître ses composants.

On distingue entre trois éléments essentiels entrant dans la formation du système PAC air-air. Le groupe extérieur, l’unité intérieure, les liaisons frigorifiques et l’alimentation électrique. Le groupe extérieur est un des composants principaux du système et sa fixation est plus délicate qu’il paraît. L’emplacement doit être étudié afin de faciliter sa maintenance et de garantir une bonne circulation de l’air autour du groupe. Nous conseillons un périmètre de 50 centimètres autour et d’installer un abri ou une sorte de casquette pour la protection du groupe extérieure.

Assurez-vous, également, que l’implantation soit sur une façade aveugle ou à distance du voisinage afin d’éviter toute nuisance sonore. Vous pouvez même utiliser des cashs-groupe, une forme de caissons qui permettent de mieux intégrer la machine aux différents paysages. Ces accessoires doivent obligatoirement être adaptés au groupe pour assurer une bonne circulation de l’air.

Pour l’unité intérieure. Nous conseillons de l’installer à une hauteur comprise entre 1 mètre 80 cm et deux mètres du sol. En effet, il existe plusieurs types d’unités intérieures, console, plafonnier, cassette ou gainable. Les équipes d’Alpes Energies Nouvelles recommandent l’utilisation d’unité murale simple à prix raisonnable, et surtout les positionner de façon à éviter les courants d’air.

La bonne nouvelle, c’est que les dernières générations d’unités intérieures sont très silencieuses et peuvent intégrer un système de détection de présence.

Les liaisons frigorifiques relient le groupe extérieur et l’unité intérieure. Elles contiennent un fluide appelé fluides frigorigènes. Les fluides frigorigènes sont indispensables à la production de froid et de chaud. En revanche, ils sont néfastes à l’environnement et particulièrement aux occupants d’un habitat équipé d’une pompe à chaleur. C’est la raison pour laquelle leur utilisation est très réglementée en France. Chez Alpes Energies Nouvelles, l’installation se fait par des spécialistes disposant d’une attestation spéciale.

Comment optimiser son rendement

Pour un bon fonctionnement, l’installation d’une PAC air-air nécessite la vérification de la puissance d’abonnement électrique souscrite. On distingue, alors, la puissance électrique et la puissance thermique. Il faut, en moyenne, 100 watts thermiques par mètre carré pour rafraîchir une pièce. Le ratio entre les kilowattheures thermiques produits par le cycle thermodynamique et les kilowattheures électriques consommés donne, alors, ce que l’on appelle le coefficient de performance. En effet, le choix d’une puissance adaptée est essentiel pour assurer le confort des résidents tout en optimisant l’investissement.