Loading...
Transition énergétique

Lutte contre le réchauffement climatique : le solaire est-il suffisant ?

Coucher de solel

Notre planète est confrontée à une crise climatique et pour faire face à cette situation, nous aurons besoin de nouvelles technologies énergétiques plus efficientes. Le passage aux énergies vertes et propres est la voie à suivre pour préserver notre planète. En effet, un grand nombre de scientifiques considèrent le soleil comme le meilleur cadeau de l’univers pour l’humanité. Donc la production de l’énergie solaire à un prix réduit pourrait résoudre une grande partie de nos problèmes énergétiques.

Quelles mesures pour lutter contre la crise climatique ?

Le passage aux énergies renouvelables peut faire de notre planète un meilleur endroit où vivre, non seulement il permettra de couvrir la demande croissante en énergie, mais contribuera aussi à la minimisation de l’impact du changement climatique. Les technologies renouvelables seront le moteur de la transition énergétique et entraîneront également des changements géopolitiques, en créant de nouvelles unions et de nouveaux modèles commerciaux.

Par conséquent, les pays qui dépendent actuellement des combustibles fossiles devront se réinventer ou adopter de nouvelles approches. La demande énergétique actuelle de notre planète est d’environ 16 Térawatts (TW), d’ici 2050, nous aurons besoin d’énergie pour 10 milliards de personnes, soit environ 30TW. Pour combler cet écart, les spécialistes comme Open Energie ne cessent d’innover afin de trouver des solutions technologiques plus avancées.

Ces dernières années, le secteur photovoltaïque s’est transformé en profondeur. Cependant, il y a de fortes chances que les appareils commercialisés aujourd’hui ne parviendront pas à satisfaire la demande future. Donc la solution pourrait être une nouvelle génération de technologie solaire.

Une nouvelle génération de cellules solaires

Les cellules solaires classiques à base de silicium sont perçues aujourd’hui comme une technologie mature ou de premières générations. Elles seront bientôt remplacées par des cellules photovoltaïques à couche mince. Seul bémol : cette nouvelle technologie consiste en l’utilisation des matériaux rares, ce qui peut engendrer des coûts assez élevés.

Heureusement que les alternatives ne manquent pas. Une nouvelle source d’énergie solaire durable est en cours de développement et pourrait avoir un temps de retour sur investissement énergétique plus court ainsi qu’un coût relativement à la portée.

D’après Open Energie, cette technologie est basée sur des matériaux nano structurés tels que les colorants, la pérovskite ou encore les cellules solaires à base organique. Les cellules PV à base de pérovskite comportent une couche de matériau ultra mince, ce qui permet à la pérovskite d’être compétitive sur le plan des coûts. Sans parler de la simplicité de son traitement. À l’avenir, les économies d’échelle et les progrès technologiques permettront de réduire encore plus les coûts de fabrication.

Cette nouvelle source d’énergie durable, avec son faible temps de retour sur investissement énergétique et sa flexibilité, possède toutes les qualités requises pour atteindre l’objectif énergétique 2050.

Bien que rien n’a été encore confirmé, les chercheurs sont en train d’étudier les possibilités de transformer cette substance en fils, tissus, sacs ou même matériaux de construction. Il serait donc intéressant de voir les progrès étonnants que feront les cellules solaires de pérovskite.