Loading...
InnovationNouvelles technologiesSolaire

Des chercheurs mettent au point une meilleure façon d’exploiter l’énergie des panneaux solaires

Panneaux solaires

Des chercheurs de l’Université de Waterloo ont mis au point un moyen permettant de mieux exploiter les panneaux solaires. Il s’agit d’un nouvel algorithme qui pourra augmenter l’efficacité des modules solaires disponibles actuellement sur les marchés. On vous laisse découvrir les détails avec Isowatt, société spécialisée dans les solutions énergétiques.

Un aperçu sur cette nouvelle technologie solaire

Dans une nouvelle étude, des scientifiques de l’université de Waterloo ont mis au point une nouvelle technologie susceptible d’améliorer l’efficacité des systèmes solaires photovoltaïques (PV) et de réduire le volume d’énergie actuellement gaspillé en raison d’un manque de contrôle efficace.

Ladite technologie consiste en un algorithme permettant d’augmenter davantage la puissance d’un panneau solaire. D’après les scientifiques, le matériel de chaque panneau solaire a une certaine efficacité nominale, mais grâce à cet algorithme, il serait possible de tirer le maximum de puissance des panneaux solaires.

Le grand avantage de cette technologie, c’est qu’elle pourra être appliquée sur la génération actuelle des panneaux solaires, donc pour les personnes qui ont déjà investi dans des installations solaires, ils n’auront pas besoin de changer leurs appareils ou introduire un circuit supplémentaire. Selon, Isowatt cette approche pourra être la meilleure pour contrôler les capteurs qui existent déjà.

Comment ça fonctionne ?

Le nouvel algorithme permet aux contrôleurs de mieux gérer les fluctuations autour du point de puissance maximum d’un système solaire photovoltaïque, qui ont historiquement conduit au gaspillage de l’énergie potentielle collectée par les panneaux.

D’après les premières expérimentations, il serait possible d’économiser jusqu’à 138,9 kWh/an pour une petite installation solaire à usage domestique comprenant 12 modules de 335 W.

Bien que ces économies peuvent sembler insignifiantes pour un petit système solaire, elles pourraient tout de même faire une grande différence dans des systèmes à plus grande échelle, tels qu’un parc solaire ou des installations à usage industriel comprenant des centaines de milliers de panneaux solaires connectés au réseau électrique.

Si l’on prend une grande centrale photovoltaïque, et qu’on intègre cette technologie, les économies pourraient atteindre jusqu’à 960 000 kWh/an, ce qui est suffisant pour alimenter des centaines de foyers. En outre, si l’énergie économisée devait être produite par une centrale au charbon par exemple, elle nécessiterait l’émission de 312 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Les chercheurs de l’université de Waterloo ont aussi ajouté que les économies pourraient être encore plus importantes dans un environnement ambiant en évolution rapide, ou encore si l’on tient compte de la perte de puissance dans les convertisseurs. On espère bien voir cette technologie débarquer en France, non seulement elle aidera les ménages à améliorer le rendement de leurs appareils, mais elle révolutionnera aussi le secteur des énergies renouvelables français.