Loading...
Solaire

2019 s’annonce très bien pour les énergies solaires !

Panneaux solaires

Lors du discours sur l’environnement qui a eu lieu le 27 novembre 2018, le président Emmanuel Macron a déclaré qu’il n’est pas très correct de dire qu’on peut complètement remplacer la production d’énergie nucléaire par une production renouvelable, car la seconde demeure encore intermittente. Toutefois, si on arrive à innover suffisamment et à inventer de véritables technologies de stockage, il sera possible de remplacer totalement les énergies fossiles. Cette déclaration a incité les professionnels du domaine, notamment du solaire à prendre les mesures nécessaires pour donner des réponses concrètes. Au cours de cet article, AB Services nous parle sur les principales innovations du moment.

L’avis d’AB Services

Les Français passent de plus en plus aux énergies renouvelables, ce qui prouve qu’on est à quelques pas de l’objectif énergétique 2020. Cependant, pour réussir la transition énergétique, il ne suffit pas de mener des campagnes d’information et de sensibilisation ou de placer quelques panneaux solaires sur les toits des habitations. Il importe en effet de trouver des solutions durables pour bien stocker l’énergie produite et pour fabriquer des kits d’installations à partir des matériaux recyclés, afin de conserver l’aspect écologique de ces solutions sans pour autant polluer l’environnement.

La diversification est inévitable

Actuellement, les batteries au lithium représentent la principale alternative de stockage. Or, en plus d’être coûteuse et polluante, la production mondiale de ce métal rare, ne dépasse pas les 40 000 tonnes par an, ce qui reste insuffisant pour la population mondiale, notamment avec l’avènement des véhicules électriques.

D’après AB Services et suite à une étude récente de l’Ademe, il faudra jusqu’à sept fois plus de la quantité actuelle de lithium pour couvrir les besoins de ce métal dans les vingt-cinq prochaines années. Pour cela, la diversification des solutions s’avère indispensable. En d’autres mots, l’avenir du stockage ne devrait pas se limiter à une solution unique.

En plus des batteries lithium, l’énergie solaire thermodynamique représente une très bonne alternative. Son fonctionnement repose principalement sur la conversion du rayonnement solaire en chaleur. Une fois rassemblée, cette dernière peut être transformée en électricité, même lorsqu’il fait nuit. C’est à peu près le même principe des panneaux photovoltaïques et c’est aussi la technologie appliquée dans la centrale espagnole Gemasolar, qui alimente plus que 25 000 habitations d’Andalousie. Cette même idée intéresse le groupe AB Service qui essaie, comme tous les professionnels du secteur, de trouver un moyen de stockage fiable et aussi écologique que les solutions proposées.

Les céramiques recyclées

En France, l’université de Perpignan en partenariat avec le CNRS a mené une étude basée sur les céramiques recyclées et qui devraient être fabriquées à partir de déchets industriels.

D’après les premières recherches, ces substances stockent la chaleur à des températures allant jusqu’à 1 000 °C, ce qui annonce un avenir prometteur pour les énergies renouvelables.

Le silicium est désormais un carburant solaire

Parallèlement au développement des batteries lithium et des céramiques recyclées, les alternatives durables de stockages ne semblent pas manquer.

Aux États-Unis, plus précisément à Boston, les ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology, parient sur le silicium en tant que carburant solaire.

Selon les premières fuites d’informations, en plus de fournir un bon moyen de stockage de l’énergie solaire, cette solution pourra donner naissance à une toute nouvelle génération de centrales solaires.

D’après ses inventeurs, le principe consiste à « mettre le rayonnement du soleil dans un boîtier ». Une fois fondu, le silicium devient blanc de sorte qu’il émet de la lumière. Apparemment, cette technologie pourra être utilisée partout, car après le soleil, le silicium reste la substance la plus abondante sur la planète.